Oppède

  • livre-oppede
  • livre-oppede-us

« Oppède, commune du département de Vaucluse, arrondissement d’Apt, sur le versant nord du Lubéron – 1070 habitants – Carrières de pierres à bâtir – Maisons des XIIè XIIIè et XIVè siècles, dont quelques-unes sont abandonnées et en ruines. Château bâti au commencement du XIIIè siècle par le comte de Toulouse, Raimond VI, remanié et agrandi à l’époque de la Renaissance. » (La Grande Encyclopédie).

Les habitants qui, en 1940, n’étaient plus qu’au nombre de 700 environ, vivent dans la plaine. Mais c’est dans la vieille ville, dans le château et les vieilles maisons abandonnées au sommet du rocher que Consuelo de Saint Exupery s’était réfugiée au lendemain de l’armistice de 1940. C’est là que, dans la pauvreté et dans la faim, un groupe d’architectes et d’artistes entreprirent de continuer l’enseignement de leur art pour que les survivants soient prêts à rebâtir quand cesserait l’ère de destruction. Lorsque Consuelo de Saint Exupery partit en 1942 pour rejoindre son mari aux Etats-Unis, elle fit serment à ses amis de raconter l’histoire du groupe d’Oppède. Ce livre, où l’irréel semble se mélanger au réel, est l’accomplissement de sa promesse. Au mois de mai 1944. elle avait envoyé quelques chapitres de son récit à Antoine de Saint Exupéry, et d’Alger où se trouvait son escadrille, il lui avait dit dans un télégramme : « Félicitations enthousiastes pour votre livre stop Ecrirai pour vous plus belle préface du monde. » »

New-York, Robert Tenger, Avril 1945
Note de l’éditeur


Editions Brentanos NY Avril 1945
Editions Gallimard 1947
Consuelo de Saint Exupery